« En rien gist tout »

 

         Devise alchimique. Château de Dampierre-sur-Boutonne.

          La formation orageuse est, en quelque sorte, le vide de l'azur céleste qui se comble sous l'effet de la dynamique subtile des  quatre éléments primordiaux. Avant cela, et tant que n'est pas donnée l'impulsion initiale, cette dérisoire  matière première, réduite à un peu de vapeur d'eau et de poussières en suspension, ne demeure qu'un potentiel qui sommeille.

 

          Dès lors que se met en place son réveil et qu'émerge l'impulsion ascendante, l'histoire se met en route. La forme s'anime, s'élève au delà des montagnes, se structure avec une puissance, une rapidité telle qu'aucun autre phénomène de la nature ne saurait  l'égaler.

L'orage est, en effet, la plus brutale expression de l'invisible qui se condense en un temps aussi bref. L'instant qui suit, lorsque l'émanation créatrice se retire, la forme s'évapore et retourne à l'inconnu... guère plus qu'un rêve !

 

          « Toutes les choses du monde naissent d'un germe qui se métamorphose incessamment ». Au delà des dogmes et des carcans de la physique élémentaire, cet aphorisme de Tchouang-Tseu ne trouve t-il pas en l'orage manifesté son plus bel écho ?

 

          Ici, sur ce site conçu comme un espace ouvert sur le champ des phénomènes, l'inconnu côtoie le connu... car pourquoi fixer davantage la pensée sur le phénomène transitoire de l'orage qui naît et déjà se disperse plutôt que sur l'informel qui l'engendre?

 

 

 

 

Toutes les photographies et peintures sont la propriété exclusive d'Alex HERMANT